Historique

HISTORIQUE

Les  fouilles réalisées durant la construction de l’A.46 Sud, ont révélé une occupation humaine, depuis l’époque protohistorique. De cette période nous n’en connaissons pas l’histoire.

Notre premier repaire sera Limon, situé sur la voie romaine allant de Vienne à Lyon. A cette époque Gallo-Romaine, Limon était la frontière entre le peuple gaulois des Ségusiaves de la région lyonnaise, et celui des Allobroges de province romaine de la Narbonnaise.

Au début de l’ère chrétienne, un petit groupe d’ermites formèrent en ces lieux, un monastère qui fut détruit par les Sarazins vers les années 730, brûlant tous les lieux de culte de la région. En 1008 le monastère fut reconstruit, et en 1198 Saint Jean de Matha fonda l’ordre des Trinitaires, ceux-ci  avaient pour mission, le rachat des captifs emmenés en Afrique. Jusqu’à la Révolution ces moines se consacrèrent à cette tâche.

Au XIVème siècle, notre territoire composé de fiefs et de domaines appartenait à de puissants seigneurs de la région ou à des religieux ; entre autre le domaine de la Rancollière où des vestiges étaient encore visibles dans les années 1960 et dont on trouve la trace en 1413 lorsque noble Aymon de Rancoiili lui rend hommage, et le domaine des Gallandières possession des moines de Sainte Colombe-lès-Vienne.

Sous l’ancien Régime, Simandres fait partie de la châtellenie de Saint-Symphorien-d’Ozon, son administration dépend de cette seigneurie. Au dernier tiers du XVIème siècle, le mandement de cette dernière fut démembré  et la paroisse de Simandres, séparée de celle-ci. Malgré sa  faible population, le village va constituer une communauté d’habitants autonome en matière d’imposition et d’organisation de la vie communale, ce qui aura pour effet d’entraîner peu de changement à la Révolution, lors de la mise en place des nouvelles municipalités.

Plusieurs dates importantes ont marqué notre histoire :

1343 – Rattachement de Simandres au Dauphiné, traité confirmé en 1349.

1968 – Passage du département de l’Isère à celui du Rhône.

1997 – Adhésion de Simandres à la Communauté de Communes du Pays d’Ozon.